Accueil arrow Nouvelles arrow Dernières nouvelles arrow Les techniques mixtes et après  
Menu principal
Accueil
Nouvelles
Biographie
Expositions
Galeries
Contact
 
Les techniques mixtes et après Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Qu'appelle-t-on les techniques mixtes ?

Comme son nom l'indique, il s'agit de mélanger sur une même toile des techniques habituellement utilisées seules. C'est ainsi que je m'amuse à maroufler du papier de riz (voir l'explication dans la nouvelle à propos de) sur de vieilles peintures à l'huile. J'obtiens un fond avec des effets curieux sur lequel je retravaille à l'acrylique ou l'aquarelle chinoise. Je travaille beaucoup par collages de différents papiers. On peut aussi partir d'une ou de plusieurs images collées sur la toile et chercher à les réunir ou à les fondre dans la couleur. Certaines personnes utilisent toutes sortes de matériaux et de matières colorantes comme du marc de café, du vin rouge, en plus des pigments existants, qu'elles mélangent avec des liants, liants acryliques tellement puissants qu'ils permettent de coller du bois, du sable,du métal. Mais attention, gare à la peau de ses doigts ! quant au pinceau , même bien rincé, il finit vite à la poubelle.

Dans ce genre de travail, l'imagination est reine. Pour moi c'est une vraie détente même si parfois je suis bloquée dans ma composition, cherchant à comprendre ce qui ne va pas, où je dois améliorer, retravailler, car il ne faut pas perdre de vue que l'ensemble doit être équilibré, harmonieux. C'est pourquoi je "travaille" plusieurs toiles en même temps, et suis heureuse de côtoyer un professionnel. La présence et les conseils des autres membres de l'atelier sont aussi très précieux. Pour peindre seul, il faut être très sûr de soi. Même s'il m'arrive de commencer une toile chez moi, je ne manque pas de la montrer aux autres dont certains ont une expérience beaucoup plus ancienne que moi.

Une autre technique que j'ai découverte récemment grâce à une amie Chantal Piétrement.J'avais quelques aquarelles sur papier torchon 300g qui ne me satisfaisaient pas, elle m'a conseillé de maroufler par dessus un papier chinois. J'ai choisi un papier très léger, méché, et ai pu retoucher mon aquarelle avec de l'aquarelle chinoise, renforcer certains détails, en atténuer d'autres. Cela donne beaucoup plus de profondeur. Vous pouvez en voir un exemple dans la galerie, ce sont les iris.

En manque d'inspiration ces derniers temps, je me suis intéressée à d'autres techniques et plus particulièrement à l'enluminure dont un cours a ouvert dans l'association, avec Elisabeth Baillié comme professeur.

Le travail de l'or me plait beaucoup et la recherche de documents m'a permis de découvrir aussi les miniatures qui coexistent.

Je suis tombée amoureuses des miniatures surtout persannes et arabes. C'est un travail très minutieux qui m'oblige à aller doucement.

J'utilise du parchemin, de la gouache, de l'or en feuille et différenes mixtures. C'est

un art très rigoureux et je suis loin d'atteindre un bon niveau.

 
< Précédent


Get The Best Free Joomla Templates at www.joomla-templates.com